Philippe Pouletty, développeur de Carmat et investisseur atypique - Le Parisien


Philippe Pouletty, développeur de Carmat et investisseur atypique - Le Parisien

Étant donné sa véritable passion pour cette branche, Philippe Pouletty (leparisien) a été désigné président de France Biotech pour quatre mandats d'affilée entre 2001 et 2009. Cet organisme réunit les opérateurs économiques spécialisés dans la biotechnologie sur le territoire français. France Biotech regroupe plus de 150 établissements spécialisés en biotechnologie et installés sur tout le territoire français. L’organisme permet notamment de rendre plus simple le dialogue entre les scientifiques et les investisseurs. À travers de nombreux soutiens, Philippe Pouletty prouve son investissement personnel au profit de la recherche scientifique et de la créativité. Entre 2005 et 2010, l'entrepreneur s'est entre autres joint au gérant de Microsoft en vue de stimuler les PME novatrices à l'échelle mondiale.

Courant 2015, l'entreprise Pilosciences a été fermée de la même manière que Cytomics, l'enseigne spécialiste des médicaments antimycosiques. Philippe Pouletty est notamment arrivé sur le marché de la dermocosmétique via cet établissement créé en 2011. Coté au NYSE (New York Stock Exchange), le laboratoire Altimmune se focalise sur la conception d’adjuvants immunologiques destinés aux médicaments contre les infections ainsi qu'aux vaccins. L'enseigne se joint au portefeuille dirigé par Philippe Pouletty en 2007 et se retrouve ensuite intégrée à Pharmathène US. Le fonds d'investissement Truffle Capital contribue aux études sur les cancers du sein et de la thyroïde depuis 2005 via l'enseigne Théraclion. L'enseigne crée et vend de nouvelles techniques de traitement par ultrason.

L’engagement de l'entrepreneur auprès de Truffle Capital

Au sein du domaine de la recherche, Philippe Pouletty se révèle essentiellement réputé en tant que cofondateur et directeur général de Truffle Capital SAS. Cette société de gestion de portefeuille de venture capital est née courant 2001. Désormais, Truffle Capital gère des liquidités atteignant les 750 millions d’euros. L'ancien interne des hôpitaux de Paris a institué la startup en collaboration avec Henri Moulard et Bernard-Louis Roques, deux opérateurs experts dans cette branche. Les projets financés par Truffle Capital s'avèrent sélectionnés par rapport à leur originalité. Le chercheur se charge entre autres de l'analyse et de la sélection des brevets les plus encourageants. Le cofondateur de Truffle Capital Philippe Pouletty supervise entre autres le département R&D ainsi que la gérance de la propriété industrielle. Dans le but d’améliorer la dynamique de l’établissement, le chercheur constitue également le staff de managers ainsi que le CA (conseil d'administration).

Outre l’introduction en bourse de SangSat, l'entrepreneur finance l'entreprise spécialiste de la biotechnologie RedCell Inc. (rebaptisée Conjuchem Inc.) explorant l'incidence des interactions médicamenteuses sur les globules rouges et l’albumine. Entrepreneur aguerri, Philippe Pouletty a contribué à édifier DrugAbuse Sciences Inc., une entreprise travaillant sur de nouveaux produits pour pouvoir combattre l'addiction aux drogues et à l'alcool. Cette entreprise a été formée tout au long de son séjour avantageux au cœur de la Silicon Valley courant 1995. Renommée Conjuchem Inc., RedCell Inc. entre en bourse au Canada en 2000. Philippe Pouletty a mis en place cet établissement expert en biotechnologie en se servant de brevets personnels. L'enseigne SangSat a entre autres mis au point et distribué la Thyloglobuline, une substance véritablement performante contre les rejets. Ce produit original s'avère ensuite acquis par Genzyme dans les années 1990. SangSat est par ailleurs un acteur de premier plan dans le domaine de la greffe d’organes.

Réalisations décisives au profit de la recherche scientifique

Opérant sur le continent européen et américain, Philippe Pouletty a institué une myriade de compagnies de biotechnologie produisant des traitements ainsi que des matériels médicaux originaux. Le médecin bénéficie d'une myriade de réalisations depuis son arrivée dans l'univers de l’entrepreneuriat. Tout au long des années, Truffle Capital a aidé financièrement environ 60 laboratoires innovants dans le secteur de la recherche médicale. L'entreprise de gestion fonds d'investissement a notamment permis de fournir plus d'un millier d'emplois aux travailleurs. Truffle Capital investit le plus souvent sur des recherches à fort potentiel de croissance menées par des passionnés ainsi que des experts. Le Dr Philippe Pouletty a ainsi eu la possibilité d'être le promoteur de divers progrès dans le monde de la recherche via le fonds de placement. Depuis 1999, le futur administrateur de Truffle Capital a initié de nombreux changements promouvant l’innovation technologique, incluant l’adoption du statut de JEI ainsi que le perfectionnement du régime fiscal pour faciliter l'investissement dans l'univers de la recherche.

L'étudiant a entrepris une formation dans le domaine de l'immunologie et de la virologie à l’Institut Pasteur de Paris en dehors de son travail hospitalier. En 1984, l'interne est par conséquent major du grand cours d’immunologie générale. Philippe Pouletty a reçu son diplôme de l’université de Paris VI courant 1981. Le futur businessman a pu entamer des études de médecine sitôt son bac série C en poche. Au cours de son internat, le futur entrepreneur jouit d'une subvention de l’INSERM pour ses études en immunologie. L'étudiant a eu la possibilité d’enrichir nettement ses connaissances dans le domaine au sein de l’hôpital Saint-Louis. Grâce à son expertise en biologie moléculaire, Philippe Pouletty se trouve être un membre performant du laboratoire de l’université de Stanford consacré à ce domaine de 1986 à 1988. Ainsi, l'ancien interne des hôpitaux de Paris se démarque très vite au sein de cette université.